1. Immobilier
  2. Actualités immobilières à VERNON
  3. Nouveau cap pour l'école Saint-Joseph L'Espérance

Nouveau cap pour l'école Saint-Joseph L'Espérance

Publié le 13/03/2023

L'Ecole Saint-Joseph L'Espérance s'est installée à Vernon en 2016.

Ouverte en 2016 à Vernon, l'école privée catholique Saint-Joseph L'Espérance vient de nouer un partenariat avec l'entreprise Sysnav. L'occasion d'ouvrir de nouvelles classes.

L’école privée hors contrat Saint-Joseph L’Espérance et l’entreprise Sysnav, PME française innovante spécialisée dans les solutions de navigation, de géolocalisation et de capture du mouvement, nouent leur destin.

Ouvert en septembre 2016 rue André Bourdet, à Vernon, avec une classe unique de seize élèves, l’établissement catholique poursuit son développement. Et son partenariat avec l’entreprise euroise va l’aider dans ce dessein.

70 élèves actuellement

« Il s’agit d’une étape décisive. Nous cherchons avant tout à développer, dans un esprit familial, toutes les dimensions humaines des enfants (intellectuelles, physiques, émotionnelles, sociales et spirituelles) en proposant un accompagnement personnalisé des élèves. Depuis la création de l’école, son objectif est de cultiver l’intelligence et la volonté de chaque enfant, pour lui faire découvrir ses talents, et qu’il les fasse fructifier à la mesure de ses moyens », admet Constance Lefeuvre, directrice de Saint-Joseph L’Espérance.

Si l’école accueille actuellement soixante-dix élèves répartis dans quatre classes (de la petite section au CM 2), elle compte poursuivre son développement.

Pour répondre à l’augmentation du nombre de demandes d’inscription et dédoubler les classes actuellement en double niveau, l’école cherchait activement un partenaire. L’école prévoit de recruter deux nouveaux enseignants pour la rentrée prochaine et de dédoubler ses classes pour atteindre huit classes mono-niveaux l’année suivante, avec l’objectif maximal de 12 à 14 élèves par classe. La capacité globale d’accueil de l’école passerait ainsi progressivement de 70 à 100 élèves, tout en maintenant de très petits effectifs par niveau.

« L’excellence que nous visons est celle de mener chaque enfant à donner joyeusement le meilleur de lui-même, quels que soient ses talents ou difficultés. En mettant en place un partenariat sous forme de mécénat, l’entreprise Sysnav permet à notre école de franchir cette étape. »

 

Ainsi, à la rentrée de septembre, l’école investira de nouveaux locaux, ceux de l’ancien couvent des Sœurs bleues, rue du Vieux Château. Rester en centre-ville, être à proximité de la collégiale, des lieux de culture et des bords de Seine est une véritable opportunité pour les tenants de l’établissement scolaire.

 

Concrètement, en septembre, deux classes supplémentaires seront ouvertes et toutes les classes seront dédoublées à la rentrée de septembre 2024.

 

L’établissement est donc en phase de recrutement de deux enseignants. Le profil recherché : avoir un esprit d’ouverture, le goût de la transmission et être doté de compétences humaines indéniables.

 

« L’école développe une pédagogie reposant sur la recherche de l’éducation intégrale de chaque élève en s’appuyant notamment sur des méthodes d’apprentissage structurantes et un suivi particulier de chaque enfant. Les petits effectifs de chaque classe sont un des moyens pour déployer ce projet éducatif ambitieux », souligne la directrice de l’école.

 

Suivi particulier

L’école va ainsi pouvoir entamer les démarches pour ouvrir des classes supplémentaires et accueillir de nouveaux élèves dès la rentrée de septembre 2023.

« La diversité et la qualité des systèmes éducatifs publics et privés de Vernon est un facteur d’attractivité du territoire important pour nos collaborateurs. Nous souhaitons y contribuer en accompagnant le développement d’une école favorisant un enseignement personnalisé tourné vers l’excellence au service de l’enfant. »

Le développement de l’école permettra d’accepter les nombreuses demandes d’inscriptions enregistrées chaque année. Actuellement, 60 à 70% des demandes sont refusées, faute de place

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous