Boom De L'Immobilier À Vernon (2/5) : "Beaucoup De Demandes Et Peu D’Offres"

Publié le 02/04/2021

Cela faisait 20 ans que le secteur immobilier vernonnais n’a pas connu un tel succès. À tel point que les agences voient les biens partir comme des petits pains.

Claude Bellenger (Century 21), Aurélie Blanchard (Plaza Immobilier) et Sylvain Langlet (Nestenn), voient Franciliens et Normands à la lutte pour acquérir des biens qui se font de plus en plus rares (©Le Démocrate)

Par Florian GambinPublié le 2 Avr 21 à 9:49 

Depuis plus d’un an, les Français vivent entre confinement et couvre-feu, voire les deux.

Être confiné durant plusieurs semaines dans un appartement, alors qu’à tout juste une heure de route se trouve espace et tranquillité des villes à taille humaine, comme Vernon (Eure), a poussé les habitants des métropoles à déménager.

« Il n’y a pas seulement une demande de Parisiens. Beaucoup de locaux, des Rouennais, mais aussi des jeunes actifs se trouvent sur le marché vernonnais », souligne Aurélie Blanchard, directrice de l’agence immobilière Stéphane Plaza à Vernon.

Télétravail et qualité de vie

Un phénomène qui n’a rien de nouveau pour Sylvain Langlet, directeur de l’agence Nestenn à Vernon : « La nouveauté, c’est qu’ils sont plus tournés sur un achat de résidence principale et non plus secondaire. »

Cette popularité, la commune de Vernon la doit à plusieurs facteurs. Tout d’abord le recours massif au télétravail : « Aujourd’hui, les salariés n’ont plus besoin d’aller chaque jour sur Paris ou Rouen », souligne Claude Bellenger directeur de l’agence Century 21 Rive gauche à Vernon.

Vernon a aussi des arguments qui en font une ville populaire auprès des futurs acquéreurs.

« La qualité de vie que propose Vernon avec ses bords de Seine, ses parcs, ses infrastructures, ses écoles mais aussi sa proximité avec Giverny (Eure) font de Vernon un emplacement idéal pour les jeunes couples »

Aurélie Blanchard Directrice de l'agence Plaza Immobilier

Autre avantage soulevé par Claude Bellenger : « la facilité de se rendre sur Paris et Rouen via l’axe autoroutier et la ligne ferroviaire. »

Pour les nouveaux habitants, Vernon est le parfait mélange entre « ville populaire et bourgeoise », souligne Sylvain Langlet.

Une offre qui arrive à saturation

Même si Vernon est en plein essor, cette situation n’est pas une première pour la commune : « En 2003 et en 2004, il y a eu une période similaire », se remémore Claude Bellenger : « Vernon doit sa popularité au fait que c’est une ville à taille humaine. »
Revers de la médaille, il est de plus en plus difficile de trouver chaussure à son pied : « Nous avons de moins en moins de biens et beaucoup de demandes », précise Claude Bellenger.

« Certains biens sont surévalués »

Avec une demande en hausse, les propriétaires s’engouffrent dans la brèche et les prix des demeures augmentent :

« Certains biens sont surévalués. Mais les propriétaires se rendent vite compte que les Franciliens ne sont pas fous »

Sylvain Langlet Directeur de l'agence Nestenn

Mais ces biens surévalués restent bien en dessous de ce qui se pratique en région parisienne. « À budget identique, ici, les couples ont une grande maison avec jardin, contre un appartement sans balcon dans la capitale », analyse Aurélie Blanchard.

Et ces potentiels acquéreurs parisiens ont un argument de taille : un apport de départ comme le souligne Sylvain Langlet.

« Lorsqu’ils ont vendu leur bien en région parisienne, puisque les prix sont plus élevés là-bas, ils se présentent ici avec un apport plus conséquent que les locaux. »

Y a-t-il un risque d’arriver prochainement à saturation ? Pas du tout selon la directrice de Plaza Immobilier : « Il y a une rotation naturelle entre les décès, les successions et les divorces. »

Vernon, la première ville parisienne de Normandie ?

Avec cette demande croissante, y a-t-il un risque de voir le cadre de vie vernonnais chamboulé ? Et surtout de voir le charme de Vernon s’estomper au fil du temps ?

Selon les professionnels de l’immobilier, il n’y a aucun risque de voir Vernon devenir la première ville parisienne de Normandie.

« L’urbanisme est contrôlé. Il n’y a pas de constructions à tout va. »

Que les habitants se rassurent, il n’y a pas de risque de voir la commune se transformer du tout au tout. Avec son cadre de vie et ses aménagements, Vernon peut continuer sa mue sereinement.

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous